Petit guide d’introduction au plaisir féminin

L’orgasme féminin est un mystère sur lequel chaque jour de nombreuses études sont réalisées. Vous savez, l’orgasme, cet instant de plénitude, de montée d’adrenaline, de frissons. Cet aboutissement, cette petite mort, ce moment ou l’on ne touche plus terre, ce 7ème ciel. Cet orgasme tant espéré des femmes, tant visé des hommes, renferme bien des secrets et il n’est pas facile d’en démèler toutes les ficelles.

Voici dévoilées quelques vérités sur l’orgasme féminin….

L’orgasme féminin : la petite mort ?

L’orgasme féminin vient du grec « orga » qui signifie bouillonner d’ardeur et c’est plutôt bien imaginé. Oui, parce que l’orgasme est un plaisir fort, une extase, une jouissance, une réaction physique qui survient sans crier gare après une période, plus ou moins longue, d’excitation (rien qu’à le dire j’en ai chaud). Et si tout ça ne dure (malheureusement) que le temps d’un soupir, il s’ensuit un long moment de bonheur fort, de détente démesurée et de tranquillité absolue. C’est que l’orgasme produit une sécrétion d’endorphine, molécule du bonheur. Plutôt sympa la « petite mort » !

Les manifestations de l’orgasme

Selon le Larousse, l’orgasme est le point culminant et le terme de l’excitation sexuelle,et se caractérise par des sensations physiques intenses. Chez la femme comme chez l’homme, la jouissance bouleverse les sens et provoque des réactions physiques. Des tétons qui pointent, un clitoris rétracté et un trio vagin-périnée-utérus contracté, voilà les signes de l’orgasme au féminin. Et ce n’est pas tout ! S’ajoute à tout ça, des gloussements involontaires, des rires incontrôlés, des soupirs, des halètements ou encore des cris qui deviennent, au moment venu, l’expression du plaisir. Et puis, on ne compte plus les bienfaits de l’orgasme tant ils sont nombreux. Sachez, Mesdames, qu’en plus du plaisir qu’il procure, la jouissance rend votre peau éclatante et raffermit votre corps.

L’orgasme : pas si facile de l’atteindre !

D’après une enquête menée il y a 2 ans auprès de 1006 femme représentatives de la population féminine française de 18 ans et plus, l’orgasme féminin reste une denrée rare. 79 % des femmes interrogées auraient eu du mal à atteindre l’orgasme au cours des 12 derniers mois.

Lors du dernier rapport en date, seules 33 % des femmes affirment avoir atteint la jouissance. 6 % seulement de chanceuses déclarent avoir un orgasme chaque jour, un quart seulement parviennent à l’orgasme une fois par mois. Quand on élargit les données, le constat reste sévère : 7 % des femmes déclarent n’avoir jamais eu d’orgasme de leur vie et 90 % des femmes ne connaissent pas l’orgasme avant leurs 35 ans.

Le plaisir aujourd’hui est-t’il toujours tabou ?

Il existe un antécédent historique non négligeable à la difficulté du plaisir pour les femmes. A l’époque de Freud, les femmes qui avaient un orgasme étaient considérées comme hystériques. Aujourd’hui, à l’époque où la sexualité semblent moins taboue, beaucoup de femmes se sentent coincées entre deux comportements : la madone ou la putain, autrement dit la bonne épouse ou la fille sexy. Ces idées parfois issues de l’éducation ou du milieu dans lequel on évolue, sont parfois difficiles à mettre de coté et constituent des freins au plaisir dans le couple.

Les différents types d’orgasme : l’orgasme clitoridien et l’orgasme vaginal

L’orgasme clitoridien est l’orgasme le plus fréquemment obtenu et le plus facile à atteindre ! Il se déclenche par la stimulation du clitoris, petit organe situé entre les lèvres, à l’avant du sexe. Facilement accessible et très sensible, il peut survenir grâce à de simples caresses. Il existe même des crèmes stimulantes clitoridienne qui pourront vous aider à atteindre le septième ciel ! L’orgasme clitoridien est un orgasme intense, dit « externe » qui donne beaucoup de plaisir. C’est pas pour rien que cet organe, est le seul organe du corps humain uniquement destiné au plaisir !

L’orgasme vaginal est déclenché par la stimulation du point de Gräfenberg, du nom de celui qui l’a découvert, plus communément appelé Point G. Situé à environ 4 cm de l’entrée du vagin. Il a la taille d’une pièce de 2 euros. Situé du côté de la vessie, il n’est pas rare d’avoir envie de faire pipi lorsque celui est stimulé. Pour le repérer, une stimulation régulière par pressions répétées à l’aide de votre doigt ou d’un sextoy vous permettra de le sensibiliser. Le vagin, plus sensible chez certaines femmes peut également déclencher ce fameux orgasme, par la stimulation d’un jouet ou lors de la pénétration.
L’orgasme vaginal serait particulièrement profond plus intense que l’orgasme clitoridien. Ce qui est certain, c’est que certaines positions permettent une plus grande pression du sexe de l’homme contre le point G et sont donc plus à même de nous faire atteindre ce si délicieux orgasme féminin.

Dans tous les cas, apprenez qu’il n’existe pas de recette miracle et universelle, que chaque femme a ses envies, ses désirs et ses petites préférences. Connaitre son corps, tester l’autre, avoir confiance, découvrir de nouvelles envies, chercher encore et encore où se trouve le plaisir sexuel restent certainement les seules clés du paradis.


Pour en savoir plus ?

J’anime des réunions où je donne toutes les astuces sexo qui permettent de découvrir et apprivoiser ce moment de plaisir intense. L’atelier Sexo ou réunion à thème « Oooooh » aborde ce sujet en profondeur avec conseils, astuces et produits, pour apprendre à lâcher prise, apprivoiser son plaisir et multiplier ses orgasmes.

Contactez moi pour en savoir plus !

Présentatrice du plaisir et vendeuse de produits coquins à domicile, j’anime depuis 3 ans des réunions coquines sur la région Lorraine.
Je vous propose d’apporter de l’originalité dans votre sexualité en découvrant un univers coquin sans tabou et en toute discrétion dans votre salon.
Je me déplace sur Nancy, Toul, Lunéville, Pont-à-Mousson et alentours.

Laisser un commentaire